28 octobre 2011

Mus musculus de profundis

Je ne sais plus si je vous l'avais montrée celle-là. Une planche un peu ancienne, mais comme je suis à sec en ce moment...

5 commentaires:

Victor von Jul a dit…

La dernière case avec le cuistot du R.U. qui part avec les rats m'a juste achevé :D

Ca me rappelle cette scène d'anthologie de Starship Troopers, où les étudiants doivent disséquer un énorme cafard :-))

SammyDay a dit…

Je reviens sur ce que j'ai dit il y a fort longtemps : finalement, je serais bien prêt à acheter une bd scénarisée et dessinée par tes soins (ou juste scénarisée, ta mise en scène me fait plus souvent rire que tes dessins).

Evidemment, ça doit venir un peu tard, mais pense à Gauguin...

Anonyme a dit…

Souvenirs souvenirs ! Super technique aussi contre l'odeur du rat crevé qui chauffe sous la lampe de dissection: se visser des morceaux de Kleenex à l'eucalyptus dans les narines ! IM-PA-RA-BLE !

Neil a dit…

Merci à tous. Sur les souvenirs des études, y aurait vraiment de quoi faire.
SammyDay, on va voir ce qu'on peut faire, mais je crois que je ne vais pas tarder à m'y employer activement ^_^

Damia a dit…

Ah... ça m'a rappelée de sacrés souvenirs... Merci