15 février 2012

Quelques gigahertz...

Le défi ultime du dessinateur : l'auteur reconnaîtra-t-elle ses personnages ?

C’est angoissant de lire l’œuvre de quelqu’un que l’on connaît. En tout cas moi ça m’angoisse. J’ai toujours la trouille de ne pas aimer, et quand on a l’habitude de la critique acide (quoique toujours argumentée) ça devient carrément délicat.

Or il se trouve que je suis tombé récemment à la Fnouc sur le livre d’Ophélie Bruneau, alias Oph, ma jumelle de blog (on s’est connus à la grande époque de Naheulbeuk et de Sentaï School et on a lancé nos blogs respectifs à peu près en même temps), Et pour quelques gigahertz de plus… Le titre me plaisait et la quatrième de couv’ promettant une aventure inspirée de Galaxy Quest et Babylon 5 a achevé de me convaincre. Mais l’angoisse était là, donc.

Tenez, la preuve en direct de la Fnouc des Halles !

Eh bien j’avais tort. J’espère qu’Oph me pardonnera si je reconnais que c’est pas les Cantos d’Hypérion, ça ne réinvente pas le genre, mais c’est quand même du space opera de qualité, avec une ambiance Star Trek bon enfant, des personnages bien campés, une intrigue bien troussée et, surtout, une âme.

On suit l’équipage du Viking, vaisseau militaire d’exploration mené par le commandant Jean-Frédéric Serrano, un briscard qui n’est pas sans rappeler le John Sheridan de Babylon 5, justement. À bord on trouve l’aréopage habituel de ce genre de production, avec ce qu’il faut de grandes gueules et de baroudeurs chacun compétent dans son domaine respectif.

Y a des aliens, des implants, des tirs de laser, des batailles spatiales, des jeux vidéo, de la magouille politique et même un demi-orc. Ça se lit vite, ça se lit bien, et en fait ça ressemble beaucoup à une première aventure de jeu de rôle : on découvre l’univers de manière ludique et les personnages prennent de l'épaisseur sans que l’intrigue ne les mette encore dans des situations trop critiques, comme si on en gardait un peu sous le coude pour la suite.

Oph a créé un univers cohérent, solide, des personnages attachants et un style qui fonctionne très bien, humoristique sans tomber dans la parodie ringarde ni le sous-Pratchett. L’auteur assume parfaitement ses références (Babylon 5 et Galaxy Quest donc, mais aussi sans doute Star Trek, Firefly…) et, toutes proportions gardées, ne pâlit pas trop de la comparaison, ce qui est déjà en soi une réussite. Bref, c’est du beau boulot et j’espère qu'elle n'est pas trop lassée de ses personnages, parce qu'une suite ne serait pas de refus.


Bon, je suis pas ultra fan de la couv'.
Même si elle rappelle beaucoup celles des années 1980,
elle n'a que peu de rapport avec le contenu de l'intrigue et l'esprit du livre.
Comme celles des années 1980, d'ailleurs...

Au passage, le bouquin est sélectionné aux Futuriales 2012.
Hein, quand même !

7 commentaires:

Oph a dit…

De gauche à droite, Sablay, Tikosh, Artemisia, Serrano et Terre.
Merci pour cet avis de lecture, et pour la photo qui me ferait presque baver de joie !

(moi, j'aime bien la couverture, même si le graphiste s'est fait plaisir en remettant deux louches de licence artistique)

Victor von Jul a dit…

Ca pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle ! Je m'en vais l'ajouter a ma "shopping list" pour quand je rentre en France :)

SammyDay a dit…

Et quid d'une comparaison avec le Grand Asp ?

Neil a dit…

Asp restant relativement confidentiel, j'ai préféré ne pas l'invoquer ici (en plus j'ai l'impression de ne parler que de lui, je suis pas objectif, je suis super fan).
Mais bien sûr, il y a aussi un parallèle à faire avec Les Sauvageons de l'espace, même si Asp, libéré des contraintes éditoriales, peut écrire absolument ce qu'il veut, ce qui aide quand même pas mal.

Oph a dit…

Les Sauvageons sont surtout beaucoup plus dans l'humour et le nawak (j'ai tenté de privilégier la cohérence par rapport à la gaudriole).

SammyDay a dit…

C'est surtout ce biais que je voulais évoquer, pas le fait que Oph soit meilleure ou moins bonne qu'Asp.

Oph a dit…

Coucou,
Je prévois de causer des fanarts sur mon blog en affichant ton dessin avec le lien qui va bien.
Ça ne te pose pas de problème ?