16 mars 2012

Terminator, c'est comme ça que ça commence !




Mathématiques, un dépaysement soudain est une exposition originale mais pas géniale : elle est courte et ne tient guère ses promesses. L'idée, si j'ai bien compris, était de faire délirer des artistes à partir de diverses considérations de mathématiciens contemporains. En dehors de la proposition marrante de Takeshi Kitano, seul David Lynch sort vraiment du lot (on a un peu l'impression qu'il a fait la moitié de l'expo), du coup c'est du portnawak à tous les étages. 

En particulier ces foutus robots super flippants qui rendent une innocente expérience sur l'intelligence artificielle carrément glauque. Tu m'étonnes que les machines se rebellent dans le futur !



5 commentaires:

Elasis a dit…

argh
des kodamas électroniques ?

Oph a dit…

J'ai eu la même idée (encore faut-il qu'ils tournent la tête comme un vieuwx cadran de téléphone).

Neil a dit…

C'est vrai que j'ai pensé à ça aussi, mais non, c'était beaucoup plus flippant que les gentils petits kodamas (regardez : http://flowers.inria.fr/ergo-robots-fr.php, c'est pas super glauque ?).

SammyDay a dit…

Ça me rappelle le dégout que j'avais eu (et pas que moi) quand j'avais vu la tête des petits squelettes de la pub laitière...

Victor von Jul a dit…

Euuuh des fois, les artistes, faudrait pas les inviter... :-/