07 mai 2012

Qui c'est que t'appelles araignée ?

Aujourd'hui, c'est le pont, donc pas de dessins.

Pour ne pas vous ennuyer, je vous propose une petite balade dans l'expo "Au fil des araignées", actuellement au Muséum national d'histoire naturelle (ceux qui me suivent sur Facebook ont déjà pu voir toutes ces photos, mais bon, ça va quoi !)

Personne ne dira que les organisateurs de l'expo manquent d'humour.

Dès l'entrée de l'expo, vous êtes mis dans l'ambiance avec quelques beaux modèles sous cloche,
un tout petit peu grossis et bien flippants.

Bon, on sent parfois que les mecs y sont allés fort sur la peinture quand même !

Ok, elle a beaucoup de couleurs, mais elle reste un chouïa effrayante celle-là !

Comme d'habitude au MNHN, la déco vous met dans l'ambiance.
Ici, des toiles d'araignée grossis quatre-vingt-dix milliards de fois
(j'ai oublié la vraie échelle).

Un des gros plus des expos temporaires du MNHN (outre le fait qu'on voit ce qui est exposé,
le reste du musée étant plongé dans une obscurité totalement délirante),
c'est la possibilité de TOUCHER des éléments !
Ici par exemple, ils ont bricolé un système permettant de comprendre
comment les pattes des araignées s'accrochent aux soies sans tomber.

C'est simple, clair, bien foutu, et tout le monde peut le manipuler sans problème.
C'est comme ça que devrait être toute exposition à but vulgarisateur.
Je peux vous dire qu'on en est loin.

N'oublions pas la culture générale avec quelques installations évoquant
les autres usages (parfois méconnus) du terme "araignée".

T'as d'beaux yeux tu sais. Mais un peu trop.

Y a aussi quelques œuvres d'art bizarroïdes à droite à gauche,
dont je ne voudrais pas dans mon jardin mais qui ajoutent à l'ambiance
(tout en étant intégrées à l'expo, vu qu'elles illustrent plusieurs concepts).

A part celle-ci, qui est juste là pour vous filer des cauchemars.
Sans déconner, renvoyez ce truc à l'expo Tim Burton d'où elle n'aurait jamais dû s'échapper !
Quel est le malade qui a eu cette idée ?

La sortie de l'expo, remplie de toiles et d'araignées mécaniques flippogènes
(les toiles recouvrent même le célèbre squelette de rorqual suspendu à l'entrée du musée).

3 commentaires:

Oud a dit…

On voit que les exposants se sont donnés du mal pour faire qque chose d'original.

Mais une question me turlupine: il est où spiderman ds tt ça ?

Victor von Jul a dit…

J'avoue, même si je suis légèrement arachnophobe, ta présentation donne envie d'en savoir plus sur ces bestioles !!

Neil a dit…

Je suis moi-même très arachnophobe (enfin, ça s'est un peu arrangé mais pas beaucoup), mais j'ai beaucoup apprécié l'expo. Et oui, il y a des références à Spider-Man, bien sûr, mais pas trop parce que bon, ce n'est pas le thème de l'expo non plus. Il y a quand même un exemplaire original du premier tome où apparaît le Bouffon Vert.