22 mars 2013

De la genèse d'une communauté


Ces derniers temps une polémique a fleuri sur le net concernant le sexisme dans la communauté geek. J'avais envie de réagir à mon tour, voilà le résultat...

Vous trouverez l'article principal ici, et si vous êtes pressés je vous conseille encore et toujours d'aller traîner du côté du 3615 Usul, notamment son épisode sur la virilité dans les jeux vidéo, qui dit déjà pas mal de choses.

18 commentaires:

Oud a dit…

Le communautarisme, c'est le mal! C'est paradoxal de se regrouper parce que personne ne nous comprend et, dès que quelqu'un de sensé essaie de nous comprendre, de le rejeter.

yoda a dit…

J'ai pas ressenti de sexisme chez les geeks, enfin pas plus que dans le reste de la population. D'ailleurs ce communitarisme serait mal venu, les filles s'intéressantà la cculture geek étant souvent des filles qui étaient exclues à l'époque du collège.

Sarah Livrons-nous a dit…

C'est propre, c'est juste et ça résume parfaitement mes idées sur le débat... Merci pour ce billet que je ne manquerai pas de diffuser largement autour de moi ! :)

Marjo a dit…

Réaction sympa à l'article de Mar Lard.
Le seul truc qui me gêne, c'est que tu pars du postulat qu'une fille geeke serait une "nouvelle" geek. En tout cas, c'est l'impression que tu donnes quand tu dis "Alors qu'on devrait se réjouir que de nouvelles têtes s'intéressent à nos passions..." tout de suite après le strip où on voit le perso féminin.
Alors que la plupart du temps, les geeks hommes ou femmes ont tous eu à peu près le parcours que tu décris bien.

Une fille. a dit…

@yoda difficile de se rendre compte du sexisme chez les geeks quand on est un homme. La plupart des problèmes se passant par messages privés, à base d'insultes et de blagues machos.
Et on peut être une fille dit "populaire" à l'époque du collège et du lycée et appartenir à cette culture. Mais en disant cela, on risque de remettre en cause mon appartenance, comme on l'a fait maintes fois depuis mes 12 ans. Qu'on me dise pas que le communautarisme et le sexisme ne sont pas un fléau de la culture geek, dont on est fiers de dire qu'elle est la plus ouverte.

Sinon super BD, et allez vraiment lire l'article de Mar_Lard, il est génial, et très vrai.

sofi2311 a dit…

Je suis une fille, et une geek. Sauf que à l'époque du lycée, je ne pouvais ni être amie avec les filles de ma classe qui se moquaient de moi car je jouais et n'avais pas de copain. Ni avec les mecs car "les filles ça jouent pas".

J'ai passé des années lycée de merde, mes seuls amis que j'ai gardé de cette époque là sont des geekette rencontrées en ligne. Je parlais principalement à des garçons à ce moment, mais aucun n'a réussi a passer au delà du fait que j'étais une fille pour fonder une amitié.

Si je poste ce commentaire c'est surtout en référence à la jeune fille qui essaye de venir dans votre groupe car elle vient de s'intéresser au sujet.
Moi je me suis toujours intéressée à ces sujets, et on me rejetait de la même façon. Et encore maintenant, je ne veux plus rejouer en ligne sous un pseudo féminin car je ne supporte plus le sexisme en ligne.

sylvainj a dit…

Vraiment une très très chouette BD ! Bravo bravo bravo !

Little a dit…

"Quoi de plus logique que de vouloir SON groupe à soi ?"

Je ne trouve pas ça très logique non.

N'ayant jamais été considéré comme assez "swag" pour en faire partie véritablement d'un, ça m'a montré au contraire que c'était quelque chose de plutôt "dangereux" et de "pauvre" intellectuellement parlant.

Les groupes sont pour moi plus une preuve d'étroitesse d'esprit qu'autre chose : être "refusé/e" ou "exclu/e", pour quelque raison que ce soit est déjà, à la base, une connerie. Ce n'est pas un problème de sexisme : c'est juste qu'ils sont simplement très cons.

Et je sais pas vous mais, si j'évite les cons, ce n'est pas pour vouloir à tout prix les rejoindre. Ne perdez pas votre temps avec.

Pensez-y.

Onigiri a dit…

Bonjour, j'ai lu cette planche en entier et je trouve le le message très juste, mais :

"Pas besoin d'une couleur de peau pour générer une communauté fermée" ?

"Ce communautarisme va à l'encontre (...) de l'intelligence en général" ??

Merci de m'avoir appris que parce que je ne suis pas blanc, j'ai tous les prérequis pour être communautaire, et qu'en plus ça nuit à mon intelligence.

L'article est intéressant, mais il conviendrait de ne pas s'emmêler les pinceaux au risque de raconter n'importe quoi et de décrédibiliser son discours pour une phrase malheureuse. Je suis noir, je ne suis pas communautariste, je ne pense pas être moins intelligent que la moyenne des êtres humains et je suis naturellement très ouvert à la discussion. Et accessoirement, si j'étais malpoli, je vous prierai prestement d'aller vous faire cuire un oeuf, mais je n'en ferai rien.

Bon weekend à vous.

Ardi Emmyxeme a dit…

A part le fait que je sois fan de foot, incapable de repousser une file et que je ne sois pas blanc tout le reste me colle à la peau lol ...je comprend tout à fait l'auteur le message est juste positif et part d'un bon sentiment et se base sur une remise en question et une autocritique dans le but de faire avancer les mentalités! c'est beaucoup mieux que ceux qui se plaignent tout le temps sans voir leurs propres fautes... voyons plutôt le fond fu mesage et le but, le positif plûtot que les détails il a le doit de donner son avis

Neil a dit…

Eh ben je pensais pas attirer autant de monde avec ce post, mais c'est bien (oui, 10 commentaires sur ce blog, c'est limite du flood ^_^). Et merci à tous de votre courtoisie, je sais qu'elle n'est pas si courante dans ce genre de circonstances.

Concernant la fille qui essaie d'intégrer le groupe, j'ai mis une fille pour souligner l'absurdité du rejet (d'autant que, pour ceux qui ne suivent pas trop mon blog, je me représente généralement comme un célibataire n'appréciant que modérément sa situation et pour qui rejeter une fille est une réaction particulièrement stupide), mais cela ne nie évidemment pas l'existence de filles geek, ni de footballeurs geeks, ou toute autre combinaison.

En fait, la première partie (jusqu'à "C'est de la connerie") est vue du point de vue d'un type qui se considère comme opprimé, ça ne reflète pas la vraie réalité des choses (qui est que personne ne se considère comme oppresseur de toute façon).

Onigiri, je pense que ma phrase a été mal interprétée : je crois que beaucoup s'imaginent que l'existence d'une communauté fermée a pour base une différence "évidente", ethnique, sociale... et que la "communauté geek", de par sa diversité proverbiale, est à l'abri de ce genre de comportement (ce qui est faux, de toute évidence). C'est ce que j'ai voulu dire,et surtout pas que la couleur de peau prédisposait à constituer une communauté fermée.

Du reste, le communautarisme, à savoir la tendance à se réunir entre personnes ayant un intérêt commun, me paraît consubstantiel à l'humanité. Quand je dis "Ce communautarisme va à l'encontre d'un dialogue sain blablabla...", il faut bien entendre ce communautarisme, le communautarisme fermé, sourd à toutes les autres voix et autojustifiant ses actions.

Je ne voudrais pas desservir ce que j'essaie (parfois maladroitement) de dire.

La Princesse de Cadignan a dit…

Jolie bande dessinée, mais hélas complètement caricaturale, à l'instar de l'article ultra-féministe dont il s'inspire. La case "mais qu'est-ce que tu racontes, espèce de fille", sérieusement ?

@ sofi2311 et aux autres : les garçons aiment se retrouver entre eux. C'est mal ? Ils n'ont pas droit à avoir leurs espaces de camaraderie, sans être embêté par des bonnes femmes ? On ne peut pas leur laisser ça ? Soyons honnêtes une seconde : dès qu'il y a une fille dans un groupe, les garçons ne sont plus pareils (que ce soit en mal, avec du sexisme comme semblent le croire les féministes - ou à l'inverse). Et je pense que si vous vous intéressez authentiquement au football ou à la culture geek, fort bien, mais c'est à vous de faire l'effort de vous intégrer, et de les respecter. Si vous rejoignez un groupe pour imposer votre vision (genre : ouh les babes sur un salon JV c'est mal, ouh les décolletés c'est mal, ouh on veut un look shojo pour Batman,...), vous passerez forcément pour une emmerdeuse. Une maman qui vient les surveiller et gêner la fête entre mecs. D'où les a priori négatifs vis-à-vis des filles. Et je reconnais que c'est à vous de vous accrocher. Ca ne doit pas être évident, mais pas impossible (prenez Les Grosses Têtes, émission de radio mythique réputée pour son esprit gaulois, certaines femmes comme Amanda Lear, Marianne James ou Chantal Ladesous ont réussi à y briller sans dénaturer l'émission et l'ambiance potache).

Mic Perso a dit…

merci pour l'info tout en BD
j'ai mis le lien de la page sur "ma page" facebook je crois que les amis vont aimer :)

Anonyme a dit…

Quelle bonne analyse de l'humanité en général ! "Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse", ce qui revient à dire, qu'importe ce qu'est l'autre, pourvu que l'on ait un ennemi. Bravo, vraiment.
NB : je suis une femme ;)

yoda a dit…

Je suis une femme, mais le fait est que j'ai plus de 30 ans et que mon contact avec la communauté geek se limite au travail (informatique) et au jdr, où je côtoie des trentenaires, la plupart en couple et certains avec des enfants. L'article, que je n'avais pas encore lu avant de faire mon commentaire, montre un problème auquel je n'ai jamais été confrontée, peut être parce qu'il dépend de l'activité, ou de l'endroit (certains clubs, certaines conventions). Ne faisons pas non plus de généralités, une femme ou un newbie peuvent être très bien accueillis dans beaucoup d'endroits.

yoda a dit…

Si des garçons aiment se retrouver entre eux, ils peuvent fonder des clubs de garçons. Mais pas tenter de s'approprier une activité et d'en chasser les filles à coups de mauvaise foi. Se sentent ils menacés dans leur virilité de se faire battre par des filles ? Serait il normal que les aspirants infirmiers ou les amateurs de tricot se fassent harceler parce que les femmes veulent rester entre elles ? Ou que l'on vous demande de ne pas faire de Scrabble car vous êtes trop jeune ? Et pourquoi pas vous interdire de bus aux horaires de travail pour que les vieux restent entre eux ?

Laure a dit…

@la princesse de Cadignan (c'est bien celle qui est censé être un esprit libre mais a qui la rédemption est apporté par un homme non?)
je ne pense pas que tu est lu l'article sur cafaitgenre.org sinon tu comprendrais que le sexisme vas bien au delà d'une simple hostilité envers les nouvelles venues. Les femmes deja en place est reconnu sont elles aussi victime des agressions gratuite. et a partir du moment ou les insultes et les menace sexiste apparait pour rien et ou tu dit stop je vois pas en quoi tu est "Une maman qui vient les surveiller et gêner la fête entre mecs" (ils sont super chouette tes clichés de femme vraiment...)et la citation des grosses tete c’est juste parfait merci : http://www.liberation.fr/medias/0101173595-des-grosses-tetes-bien-lourdes-l-emission-phare-de-rtl-a-l-humour-gras-et-sexiste-fete-ses-vingt-ans. quand a la "culture geek" faut peut-être arrêter de ce la péter est considérer que le public est large et donc varié...

CamilleWN a dit…

Ha ben justement j'avais Canard PC sur le sexisme dans le jeu vidéo ...

Encore une page bien sympa ! Merci Ju !