03 juin 2013

S'enfuir courageusement


C'est peu de dire que je suis un grand fan de Doug Walker et de son travail sur le site ThatGuyWithTheGlasses.com, qu'il a fondé et sur lequel il a réuni au fil des années une joyeuse bande de critiques ("reviewers" serait plus précis) traitant de toutes les œuvres possibles, sans distinction, avec un regard acide, souvent cynique mais toujours pertinent.

Tous les ans, il avait coutume de réunir l'équipe et de tourner, comme cadeau bonus aux fans, un long-métrage regroupant tous leurs personnages sur une intrigue plus ou moins débile. Ça a eu lieu durant trois ans, avant qu'il ne décide de ranger son personnage du Nostalgia Critic au placard (mais en bon personnage américain, il a depuis ressuscité). 

Il y a donc eu trois films :
- Kickassia, où l'équipe tente de prendre le contrôle d'un micro-État enclavé aux USA ;
- Suburban Knights, où ils participent à une sorte de GN pour s'emparer du gant de Malachite, un puissant artefact ;
- To Boldly Flee, enfin, où ils partent dans l'espace affronter les forces obscures et le trou dans l'intrigue. 

Ces mini-séries (environ 4 heures chacune, quand même) sont surtout drôles, mais elles ont même tendance à soulever de vraies questions intelligentes sur la critique, le système hollywoodien, l'évolution d'Internet et la place de la liberté d'expression au sein de celui-ci. Ce n'est donc pas juste de la geekerie bête et méchante (même s'il y a son lot de références pop hilarantes).

Or, il existe sur le net une bande de types encore plus cinglés que moi qui se sont mis en tête de sous-titrer ces œuvres pour en faire profiter le public français. Ils viennent de publier la VOSTFR de To Boldly Flee, et c'est du super beau boulot, je conseille donc aux fans de jeter un coup d'œil, et aux autres... ben déjà de se faire les dents sur quelques chroniques du Nostalgia Critic avant de tenter Kickassia, beaucoup de références apparaissent et il est parfois difficile de s'y repérer sans connaître un peu l'univers de nos joyeux reviewers.

Aucun commentaire: