15 juillet 2013

Chroniques du monde secret (3)


La prochaine fois : comment gérer un event vindicatif de 15 000 000 PV à quatre joueurs.

4 commentaires:

Oudry a dit…

Je résume: t'arrive pas à focus celui qui te semblais un uber-mob. En fait c'est Hervé qui soit heal ton DPS Sam, soit jette des spells aux adversaires. J'en tire 2 conclusions:
1) La langue française n'est pas à l'honneur (mais ça a tjrs été le cas dans les jeux)
2 ) Hervé est tjrs là où on ne l'attends pas et sous une forme étonnante :-D.

Neil a dit…

Un jour je te ferai voir des matchs commentés de Starcraft 2, le vocabulaire est peut-être encore plus hermétique ^_^ (et je parle pas de League of Legend, là je pane pas un broc de ce qu'ils racontent).

Et oui, Hervé est toujours là où on ne l'attend pas. Déjà plus tôt dans le jeu, à chaque fois qu'il apparaissait à côté de moi nimbé de rayons écarlates (il est mage du sang, ça fait des halos rouges), j'étais persuadé d'être attaqué par un zombi. Heureusement qu'il n'y a pas de friendly fire dans ce jeu.
Ceci dit c'est un très bon healer.

Neil a dit…

Ah, et on "jette" pas des spells. On "caste".

Oud a dit…

Hervé est magique en perso de jeu ET en vrai :-D.

Je ne voudrais pas dire, mais un jeu sans friendly fire, ça fait un peu "sans cojones", non ?

Sur le jargon, étant fan de doom-like (avec du friendly fire), je ne suis pas trop dépaysé.