10 septembre 2014

Descente


Ce week-end, on a découvert Descent, un jeu qui pourrait assez facilement se définir comme un Hero Quest 2.0.
Et comme vous le savez, je suis un grand fan de Hero Quest (j'ai joué toutes les campagnes quand j'étais ado, avec les joueurs que j'avais sous la main - dont ma grand-mère qui tenait bien le rang en elfe).

Descent, c'est donc une sorte de jeu de rôles avec un plateau modulable à base de tuiles, d'objectifs à remplir et de monstres qui reviennent sans arrêt. Et pour tout dire, c'est dur. C'est super dur. Les ennemis sont balèzes, innombrables et pour peu que le MJ ait envie de vous faire caguer, il va y arriver assez facilement. Mais ça vaut vraiment le coup de tester, il y a un côté roleplay très sympa et une dimension stratégique d'une élégante simplicité.


En plus y a des figurines trop classes (même si elles sembleront sûrement un peu nazes aux fans de Warhammer 40,000).

2 commentaires:

SammyDay a dit…

Non seulement c'est super dur, et le MJ a un vrai boulot de MJ (pas seulement faire jouer les ennemis pour que les joueurs perdent : ça c'est trop facile), mais en plus on lutte même pour avoir droit à quelques petits trésors !

Neil a dit…

Ah ben nous on n'arrive même pas à looter. L'objectif est tellement chaud qu'on le remplit à deux tours près à chaque fois, on n'a pas le temps d'aller fouiller les salles en plus.