08 janvier 2015

Monde de merde

Je vis à Paris depuis un peu plus de dix ans. Et depuis un peu plus de dix ans, je sais qu'un jour ou l'autre, je vivrai un attentat.
Je connais un peu la situation politique du monde, et l'histoire de ma ville. Je savais que ce n'était qu'une question de temps. 

Mais rien ne prépare à ça.

Au début j'ai cru à une blague, comme je l'avais fait pour le 11 septembre. Bon sang, même ce matin, en voyant la tête de Cabu avec écrit "Mort pour la liberté" dessous, j'ai l'impression que c'est une blague !
Ils ont tué Cabu. Ils ont tué Charb. Wolinsky, et Tignous. Bernard Maris. Deux policiers. Et quatre autres personnes. 
Quand ils ont annoncé un rassemblement à République hier soir, je me suis demandé si j'irais. Et puis j'ai réalisé que ne pas y aller était simplement impossible. Apparemment on était trente-cinq mille à Paris, et cent mille dans toute la France. Parfois j'aimerais participer à des réunions aussi importantes pour des choses positives.

On vit dans un monde de merde, et le rire et l'espoir qu'il suscite nous permettent d'y survivre. Jamais je ne l'ai aussi bien perçu qu'aujourd'hui.


Aucun commentaire: