27 février 2015

Ça suit (heureusement qu'il l'ont pas traduit...)

J'ai donc vu It Follows, qui pour paraphraser un bon ami est un très mauvais film : il fait beaucoup trop peur.

Bon, pour moi ça n'a pas été la terreur de The Ring ou de The Descent, mais c'est ce que j'ai ressenti de plus proche en salle (j'avais vu ces deux films dans le relatif confort de mon canapé, lors de soirées solitaires dont je ne souhaite plus parler). Comme chacun sait, l'effet d'un film d'horreur dépend énormément des conditions dans lesquelles on les voit. J'ai vu Le Projet Blair Witch dans une salle bondée et délirante pendant la Fête du cinéma, et je n'ai pas eu le début d'un frisson, alors que je sais de source sûre que ce film peut être très flippant. Je suis donc convaincu qu'on peut voir It Follows sans trembler s'il est diffusé dans une chambre d'étudiants avec cinq potes et plein de bières.

Mais je l'ai vu en salle, et dans ces conditions, c'était super flippant. Bien réalisé (le réal limite les jump scares à la con, il pose une ambiance pétrifiante, avec une musique peu subtile mais bien flippogène), bien joué, bien glauque.

Et surtout, un point essentiel à mon avis : le principe de la malédiction évoquée dans le film est super simple. N'importe qui la comprend, et cette simplicité exclut l'échappatoire, la sortie facile. Je ne spoile pas, je ne vous dit pas de quoi il s'agit, mais c'était vraiment très bon. 

Et je ne vous mets ni l'affiche, ni la bande-annonce, parce que j'ai peur et je ne veux pas voir ça sur mon blog. Allez chercher vous-même.

Aucun commentaire: