01 mai 2015

Contes de l'étoile sauvage

Comme la semaine s'annonce très calme, je me suis offert Wildstar. Ce qui constitue une sorte de grand écart jean-claudevandammesque en termes de passage d'un jeu vidéo à l'autre. En effet, Wildstar est un MMORPG, jeu de rôles en ligne massivement multijoueur, tout comme The Secret World, mon jeu fétiche.

Et c'est tout ce qu'ils ont en commun : Wildstar est un hommage/repompe éhontée de World of Warcraft. Donc un jeu coloré, à l'ambiance très "cartoon", et surtout un "MMO à l'ancienne", avec des quêtes super classiques.

En fait, j'avais surtout envie de tester WoW. Mais WoW en est à je ne sais quelle extension, je n'avais pas le courage de m'y attaquer, alors que Wildstar n'a pas un an. Et comme tout le monde dit qu'il est à peu près pareil, le choix était logique.


Si l'aspect visuel vous évoque quelque chose, c'est normal :
Carbine, le développeur du jeu, comporte beaucoup d'anciens de chez Blizzard.


Je dois en être à une dizaine d'heures de jeu, et... ben j'aime pas dire du mal, mais effectivement c'est sympa. Je veux dire, le jeu est très bien fini : il est beau, dans son style, l'animation est bluffante, l'univers est gigantesque, les éléments parallèles (craft, housing, PvP, event...) ont l'air très développés...

Mais je m'emmerde. Bon sang, quand on sort de TSW, où la moindre mission d'objet cache une histoire, où le plus petit iPad qui traîne révèle le conte d'une vie brisée qui vous prend aux tripes si vous vous y intéressez, où chaque rapport envoyé est récompensé d'un texte super bien écrit, parfois émouvant, parfois cynique... ben Wildstar, c'est d'un plat !

Ça, ce n'est pas une image de promo photoshopée : c'est vraiment à quoi ressemble le jeu.
Dans son style cartoon (auquel il faut adhérer), c'est magnifique.
En plus j'ai sûrement commis une erreur : je voulais jouer un Chua (une espèce de hamster psychopathe), et cette race n'est accessible que dans la faction du Dominion, donc les méchants (en gros, l'Empire de Star Wars). Du coup je joue un méchant, ce qui ne correspond pas trop à mon style, et je trouve que le côté cynique des PNJ que l'on croise ne collent pas du tout à l'ambiance joyeuse et colorée.

En fait, les développeurs et beaucoup de testeurs ne cessent de vanter l'humour du jeu, mais je trouve que Wildstar se croit beaucoup plus drôle qu'il ne l'est. Il essaie d'être hilarant mais ne m'arrache qu'un sourire de temps à autre, vite effacé quand je vois mon personnage tout fier d'avoir massacré une peuplade qui a commis l'hérésie de se soulever parce qu'on a essayé de l'empoisonner.


Et puis bien sûr, sur TSW, y a des missions d'investigation super retorses,
où vous devez faire des recherches hors jeu pour vous en sortir
(sans rire, il y en a une où il faut traduire de l'hébreu ancien en arabe !).
Sur Wildstar, vous tuez des mobs, vous cherchez des trucs, vous retuez des mobs plus gros,
et à l'arrivée vous ne comprenez rien à ce qui se passe, ni comment ça se combine à la grande histoire.
Parce que j'ai bien peur qu'il n'y ait pas de grande histoire...

Bref, pour l'instant Wildstar ne m'enthousiasme que modérément. Même s'il a plein de qualités, son intrigue manque vraiment de charisme. Mais je n'en suis qu'au début (niveau 18), donc il y a sûrement encore plein de choses à découvrir. J'ai eu le jeu avec un mois d'abonnement gratuit, je verrai ce que ça donne.

1 commentaire:

SammyDay a dit…

Marrant, cette dernière épée ressemble drôlement à l'une d'un manga...

http://www.quizz.biz/uploads/quizz/210416/6_XP9j3.jpg