30 juin 2015

Neil's Games Week : Braid


Le malheureux Sam s'est tapé Braid, jeu fabuleux mais méchamment tordu qui a laissé les gens dans cette étrange sensation. Vous savez, quand vous êtes devant quelque chose que vous savez bon, mais beaucoup trop balèze pour vous...


Braid est un jeu de Jonathan Blow, et même le jeu qui a relancé la mode des indés (il date de 2008). 
Braid est techniquement un jeu de plates-formes à énigmes où vous dirigez Tim, un jeune homme amnésique qui va tenter de rassembler le puzzle de sa vie pour comprendre comment il en est arrivé là. Chaque tableau est une énigme qui va de "basique" à "j'ai envie de m'arracher la tête", fondée sur une astuce impliquant des jeux sur le temps : vous pouvez remonter le temps, le ralentir...
Le jeu est faisable (je l'ai fini, et je ne suis pas vraiment un hardcore gamer), mais bien prise de tête. Toutefois il est extraordinairement gratifiant, et sa fin à double ou triple lecture a de grandes chances de vous laisser sur le cul (surtout la deuxième lecture, à mon sens).

1 commentaire:

Oud a dit…

J'avais un peu testé. Oui, j'avais trouvé sympa, mais c'était à s'arracher les cheveux. Le pouvoir de rembobiner le tps, la satisafaction qu'on a d'avoir résolu des énignes (même si je en suis pas aller très loin), en font un jeu à tester absolument. Ca m'a même fait oublier le coté jeu de plateforme que je déteste. On aurait fait Braid avec le moteur grpahique de Portal (oui, j'aime les jeux en 3D), cela aurait été génialissime.

Dans la catégorie de Braid, il y a aussi Machinarium qui est visuellement mieux que Braid, mais manque de rythme et de fil conducteur. Et je pense que les énigmes sont bien plus faciles que ds Braid.