24 août 2015

Paris, Paris, tout le monde descend

Vous voulez aller à Toulouse ? Ben démerdez-vous !

Mes vacances ont mal débuté, puisque j'ai vécu le pire cauchemar qui puisse arriver à un Parisien : je me suis trompé de gare. En effet, mon train pour Bordeaux s'est mis en tête de ne pas partir de la gare Montparnasse, comme le font tous les trains pour Bordeaux depuis des décennies, mais d'Austerlitz. Ce qui m'a passablement agacé, et fait perdre trois bonnes heures.
Mais je réalise que cette anecdote me fait juste passer pour un Jean-Claude Duss du pauvre (c'est dire !) auprès des non-Parisiens, alors je vais vous faire un bref récapitulatif des gares de la capitale, qui sont au nombre de sept (oui, sept, et pas quatre comme au Monopoly !).

1- La gare Montparnasse
Derrière la tour infernale du même nom, ravitaillée par quatre métros dont deux très réfractaires, la gare Montparnasse dessert le grand Sud-Ouest, au sens très large, jusqu'à l'Espagne. Elle est également depuis toujours la gare desservant la Bretagne, ce qui explique la présence des 784 crêperies cernant le bâtiment.

2- La gare d'Austerlitz
À l'origine "gare du Sud-Ouest", Austerlitz est une adorable station provinciale venue se perdre dans la capitale. Désormais elle dessert des villes aussi essentielles qu'Orléans, Limoges ou Périgueux, à des vitesses désopilantes.

3- La gare de Bercy
Même la majorité des Parisiens ignore son existence. Cette gare habilement dissimulée en station RER (face à la Cinémathèque française, faites haut-bas-gauche-droite puis A+B+C pour la faire apparaître) dessert Clermont-Ferrand en 3h30. Une curiosité.

4- La gare de Lyon
Monstruosité constituée en fait de deux gares fusionnées, elle dessert à la fois Lyon, Marseille et les Alpes, et est donc surpeuplée en permanence par les vacanciers (été comme hiver). Ses TGV rapides et ponctuels, son personnel compétent et sa relative utilité en font un lieu de visite toujours surprenant.

5- La gare de l'Est
Elle dessert Strasbourg. Et probablement les villes sur le chemin, mais personne ne s'est jamais arrêté pour vérifier.

6- La gare du Nord
Plus connue pour sa vie et son commerce souterrains que pour ses trains, la gare du Nord vous emmènent bien sûr vers la braderie de Lille, mais elle permet surtout de quitter la France pour de plus riantes contrées comme Amsterdam, la Belgique, les Pays-Bas ou bien sûr la Hollande. À noter qu'elle constitue également l'aboutissement du tunnel sous la Manche.

7- La gare Saint-Lazare
Malgré son nom sympathique, il ne s'agit pas à proprement parler d'une gare mais plus d'un énorme terminal de trains de banlieue (soit des RER qui n'avouent pas leur nom). Jolie depuis ses rénovations mais totalement inutile au touriste en goguette.

4 commentaires:

Sammyday a dit…

La gare d'Austerlitz est également le point de départ de tous les trains de nuit, et ce qu'ils soient pour Toulouse ou pour Nice.

Ça doit être à cause du soleil bien connu.

Elsa a dit…

Tu es un peu dûr avec la gare St-Lazare, non ? Elle dessert la Normandie et ses plages notamment. Et elle a été récemment refaite : elle plus agréable et s'est dotée d'un centre commercial.

Concernant la gare de l'Est, je rajouterais qu'elle t'emmène aussi au Grand Duché du Luxembourg ...pour ceux que ça intéresse ...

La Gare du Nord est aussi celle qui te permet de te rendre à l'aéroport CDG en RER.

Oud a dit…

C'est qd meêm la loose de louper son train parce que tu t'es trompé de gare. Boooouuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhh!

Anonyme a dit…

Tout ça pour arriver à la bourre à Angoulême !