09 mars 2016

Journée de la femme et des petits oiseaux


Je serai donc cet après-midi avec quelques autres dehors pour manifester mon enthousiasme vis-à-vis de cette loi Travail. 

Comme je me sens un peu troll sur les bords, je vais vous spoiler la suite : Hollande va retirer le projet de loi.

J'en suis absolument certain. Pas parce qu'il tremble d'indignation devant les témoignages #OnVautMieuxQueCa, non, ça il n'en a probablement qu'à peine entendu parler (du reste ce sont des témoignages qui s'adressent à nous, pas à eux*). Non, j'en suis certain parce que la loi est surnommée "loi El Khomri". Hollande a envoyé la pauvre Myriam El Khomri soutenir un projet de loi inique, flinguant pour toujours la carrière de celle-ci. Myriam El Khomri, femme d'origines marocaines et relativement modestes (mais c'est sans doute un hasard), a été désignée pour servir de fusible et sera bientôt dégagée de la vie politique française en même temps que "sa" loi. Si Hollande (ou Valls, peu importe) avait vraiment tenu à la passer, il aurait chargé un ministre d'importance, un connu, de s'en charger, pour redorer un peu le blason du gouvernement. 

Bref, la loi sera bientôt enterrée. Mais nous le savons, nous autres geeks, ce qui est enterré à la va-vite revient toujours discrétos pour tuer tout le monde dans la deuxième partie du film. Il faudra rester trèèèès vigilant ; cet après-midi, ce n'est que le premier acte !

* Oui, les Youtubeurs qui ont lancé le hashtag l'ont dit : l'idée est de rendre la parole aux citoyens, de libérer les voix. Avec l'espoir un peu fou (mais pas tant que ça) que si les gens réalisent qu'ils sont tous dans la même merde, peut-être dépasseront-ils leurs clivages artificiels pour se retourner vers les vrais responsables de leurs problèmes. Et bizarrement ça a l'air de marcher.

3 commentaires:

Sam a dit…

Dans quel monde on flingue une carrière en portant un projet de loi plus ou moins mal branlé ? Dans le même que celui où on peut être favori des sondages à la présidence nationale après avoir été condamné pour prise illégale d'intérêt ?

Et je parie une bière que le projet ne sera pas retiré (je ne m'engage pas sur l'ampleur des modifications). Le gouvernement joue son image "réformatrice" sur laquelle il va jouer en 2017.

Bonne balade, pense au parapluie

Oud a dit…

Oui, je suis d'accord avec Sam. Il y aura forcément une loi qui sera votée, même si elle est trés différente de l'avant-projet de loi actuel. Il y aussi un principe qui fait consensus et qui sera ds la loi à mon avis: le Compte Personnel d’activité (même si certains réclament qu'il soit renforcé). Sur le principe, c'est bien d'avoir des droits sociaux qui te suivent toute ta vie professionnelle.

Mis à part le fond, il y a surtout la forme utilisée par le gouvernement qui est calamiteuse. Quelle que soit la réforme entreprise, elle ne porte des fruits que s'il y a un climat de confiance. Et c'est la première choise que le gouvernement a torpillé (déjà que les français lui accorde peu de confiance) avec ses méthodes ou on a tout de suite évoqué le 49.3.

C'était Oud pour la politique du dimanche (enfin du mercredi). a vous les studios

Neil a dit…

@Sam
Tenu ^_^ (je parle de ce projet-là, hein, si dans six mois, ils votent dans le feutré une loi équivalente après avoir fait semblant de la retirer cette fois, ça vaut pas !)

@Oud
Le CPA est un concept intéressant, oui. Après faut voir ce qu'ils comptent en faire. Le DIF aussi, c'était une bonne idée sur le papier, et dans les faits ça a été géré n'importe comment et personne ne peut jamais les prendre, ou pas pour ce sur quoi il voudrait se former.
Quant à la confiance... quand on se dit de gauche et qu'on fait une propal de loi dédiée aux patrons, rien d'étonnant à s'aliéner légèrement les travailleurs.