30 mai 2016

Warcraft - le commencement de la fin



C'est en gros le scénario de Warcraft - Le commencement, qui hante en ce moment nos salles de cinéma : pendant la moitié (au moins) des deux heures interminables que dure ce film, on nous montre de (fabuleux) décors qui feront sans doute très plaisir aux joueurs du MMO, mais qui sont totalement vides de substance, ne sont jamais expliqués, et surtout on n'y reste jamais plus de deux minutes ! Le temps de discuter de rien avec un personnage (lui aussi sans doute très important dans le lore du jeu, mais totalement interchangeable avec un autre dans le déroulement du film), et pouf on repart.

Ce film a été réalisé par des gens qui n'en avaient rien à foutre de faire un film. C'est du fan-service (même pas à la pelle), et rien pour lier le tout. L'univers de Warcraft est en soi intéressant, mais c'est un univers de jeu : un personnage comme Arthas est riche, mais une grande partie de sa richesse vient du fait qu'on l'incarne. Le même personnage, défini de la même manière dans un film, n'aura jamais la même force parce que les procédés de création d'un personnage ne sont pas les mêmes au cinéma et dans les jeux vidéo.
Si vous voulez le rendre intéressant au cinéma, il faut faire un film, avec une logique de film. Warcraft - Le commencement, c'est juste une quête de "Va parler à machin" qui n'en finit pas, et fort logiquement elle n'a aucun intérêt.

Mais j'admets que visuellement, c'est sublime. Débile, comme tous les designs issus de Blizzard (hyper virilistes, exagéré de tous les côtés, sans le côté punk de Warhammer dont il est "inspiré"), mais sublime.  
 
* Tiens, parlons-en du Kirin Tor. Depuis le début du film, on parle du Kirin Tor (en gros, la cité des mages dans l'univers de Warcraft), les orcs débarquent, tout ça, c'est la grosse mouka, ouh lala on sait pas les vaincre, il faut invoquer le Gardien... mais on peut pas aller poser des questions aux mages, avant ? Puisque apparemment le Gardien c'est l'ultime recours, on peut tester les mecs surpuissants qui balancent des sorts de ouf, plutôt que d'essayer de prendre les orcs à la mano ? Au-delà de sa construction, ce scénario est complètement con, j'ai hâte de lire la critique de L'Odieux Connard.

2 commentaires:

SammyDay a dit…

Même pas sûr que l'Odieux Connard se fende d'une critique sur ce film : comme tu l'avais dit, le scénario est totalement inexistant (ou presque, c'est d'ailleurs amusant que la partie "ork" soit presque plus développée niveau scénario que la partie "humain").

Ça donne l'impression d'un scénario de mission de warcraft III. Le petit plus étant la mise en valeur des effets visuels à la fois fidèles au jeu et bien plus détaillés.

Neil a dit…

Personnellement j'ai toujours trouvé les Orcs plus intéressants que les humains.
Mais sinon oui, on dirait un scénario de mission. Plutôt de WoW, pour le coup, vu que ça construit pas des masses de bases ^_^
Mais c'est beau, ça, on peut pas leur enlever.

Tiens, je viens de trouver ça, c'est la chaîne de Sam Vostok, historien de l'univers de Warcraft... c'est quand même assez impressionnant comme travail.