09 novembre 2016

Halloween en retard

Ah, oui, avec le déménagement, j'ai un peu raté Halloween. C'est d'autant plus dommage que Funcom, le studio à l'origine de mon MMO préféré (The Secret World... vous connaissez ?), a cette fois beaucoup mieux géré cet événement emblématique de son univers.
L'an dernier, ils avaient en effet sorti The Park, un jeu narratif à la première personne avec lequel j'avais été beaucoup trop gentil (essentiellement parce que 20 euros pour un jeu de 2 heures, c'est un peu de l'arnaque). Cette année, ils ont pris le parti radicalement inverse avec Hide and Shriek.




Le jeu se situe dans l'univers de The Secret World et en étend un peu le lore, ce qui n'est pas pour me déplaire, vous vous en doutez. Il met en scène deux écoles de magie : l'Innsmouth Academy (bien connue des joueurs) et la Little Springs High School. Tous les ans, les élèves de ces deux établissements organisent une espèce de tournoi dans les couloirs de leurs locaux et s'amusent à se faire peur.


Oui, c'est une école de magie, du coup les salles sont rigolotes.
Attention, votre adversaire est peut-être juste devant vous...


Concrètement, on a ici un PvP où deux joueurs invisibles tentent de se faire peur à coup de jump scares (mais ça fait pas vraiment peur, hein, c'est pas le but). Le concept est rapide à appréhender, les parties courtes (10 minutes max) et en plus c'est pas cher (5 euros). 

Ce serait un jeu parfait si, comme d'habitude avec Funcom, on n'avait pas de gros soucis techniques (ma partie a planté une fois sur trois, et généralement quand j'étais en train de gagner, ce qui est assez agaçant car je ne suis déjà pas bon, je n'ai pas besoin de ça). Le jeu est beau, trop pour être stable sur la plupart des ordis, et il y a malheureusement fort à parier que les serveurs soientsertés rapidement une fois la période d'Halloween passée. Heureusement on peut aussi jouer avec un copain sans forcément passer par la recherche de parties publiques.

Détail amusant : l'emblème de Little Springs est un animal mythique, le jackalope (une sorte de lapin avec des bois de cerf), et en achetant le jeu on obtient un jackalope en familier dans The Secret World.


C'est pas cromeugnon ça ?
Pour info, les lapins de Don't Starve sont aussi des jackalopes.

*
*  *


Parallèlement, dans The Secret World, en plus des événements des Halloween précédents est apparu un nouvel event : le Cavalier.
Étonnamment, il ne s'agit pas du Cavalier sans tête de Sleepy Hollow, mais d'une sorte de cavalier de l'Apocalypse solo qui débaroule dans les différentes zones du jeu. 


Ne vous fiez pas à la qualité de l'image, pendant les events je mets tous les taquets
de graphisme au minimum pour limiter le lag...


Cet event fut l'un des plus communautaire de l'histoire du jeu. En effet, quand il apparaît, le Cavalier fait face à cinq bougies éteintes. Pour les allumer, il faut accomplir un certain nombre d'actions disséminées sur la map (actions qui nécessitent en général d'y aller à deux ou trois un peu organisés). Une fois les cinq allumées, le Cavalier invoque un gros boss que les joueurs peuvent affronter (là, vaut mieux y aller à une trentaine, voire cinquantaine). 

Mais, encore mieux, quand on tue un de ces boss, il laisse parfois derrière lui un indice. Une fois réunis et correctement interprétés, ces indices permettaient de remonter à des lieux précis dans les différentes zones. Des lieux où il faut que plusieurs joueurs aillent prier (avec l'emote /worship) ensemble. Il faut également qu'un de ces prieurs utilise une essence spéciale, récoltée pendant l'event. Si ces conditions sont réunies pendant que le Cavalier invoque son boss, ce dernier est une version spéciale, surpuissante, qui donne des récompenses spécifiques.


Louée soit la statue !
(là ça va, dans certaines instances on doit prier un palmier, ça fait plus bizarre).


Je suis un peu dég' d'avoir raté la majeure partie de l'event, parce qu'il mettait vraiment la communauté au travail : les indices ont été décryptés par les plus malins (et ça a pris plusieurs jours, au début personne ne comprenait rien à ce qu'il fallait faire), les moins costauds pouvaient se rendre utiles en priant, les balèzes en accomplissant les actions nécessaires à l'invocation, et tout le monde se faisait plaisir en massacrant le boss.

Bref, j'aime toujours ce jeu, même si j'y joue moins. Je rêve que Funcom continue à étendre son univers (en un RPG solo par exemple).
C'était cool, et c'est ce que devrait être tout event de masse sur un MMO.

Aucun commentaire: