23 novembre 2016

Oui, alors, en fait...

Il ne vous aura pas échappé que le blog connaît ces temps-ci des absences inopinées d'articles...
En effet, une convergence d'événements impondérables a généré dans ma vie un vortex de temps libre, et je me retrouve dans l'impossibilité matérielle de dessiner et d'écrire mes trois posts hebdomadaires.
Je vous prie de croire que ce n'est pas de gaieté de cœur, mais bon, voilà, c'est comme ça...

Il y a bien des choses dont j'aimerais vous parler, dont :
- ma pendaison de crémaillère (suite à mon récent déménagement), qui fut un bien beau moment ;
- Inferno, donc, et plus généralement ma relation à l'adaptation de l’œuvre de Dan Brown impliquant Robert Langdon au cinéma, qui est assez complexe mais des plus agréables (attention, ceci n'est pas une incitation à aller voir Inferno au cinéma, je répète, ceci N'est PAS une incitation !!!) ;
- l'éviction de Nicolas Sarkozy aux "primaires de la droite", qui est sans doute le seul événement lié aux futures élections qui m'arrachera un sourire (du coup je ne boude pas mon plaisir) ;
- The Witness, dont on commence tout doucement à voir le bout, et qui confirme son statut de jeu d'exception que toute personne se doit de tester une fois ;
- Ex nihilo Neil, qui du coup reste honteusement en suspens, j'en suis désolé, sitôt que j'en ai la possibilité je m'y remets.

Bref, encore désolé, je suis un peu charrette en ce moment, j'envisage de revoir le jour en décembre. D'ici-là, on verra bien.

Je déconne pas, hein, n'allez pas le voir !

3 commentaires:

Oud a dit…

Fainénant!

Oud a dit…

Fainéant!

Neil a dit…

Ah ouais... deux fois. Carrément !
^^