11 janvier 2017

Un vieil espoir



Alors, j'ai vu Star Wars - Rogue One, un film que je qualifierai de moyen.
Bon, "moyen", ça peut vouloir dire plusieurs choses, ça peut être "moyen tout le long", ou "très bien par moment, très mauvais par d'autres"... en l'occurrence, je dirai que SW-RO est "pas génial pendant les deux premiers tiers, et super bon sur le dernier", ce qui est clairement un moindre mal.

Les personnages sont plutôt mal caractérisés, en particulier les deux principaux dont j'ai déjà oublié les noms, le scénario est inutilement compliqué et on pourrait virer une demi-heure sans trop de soucis.

Mais cette putain de bataille finale dans le sable, cette putain de bataille spatiale simultanée (qui est peut-être la meilleure de toute la saga, en tout cas depuis Le Retour du jedi) ou cette putain de scène avec Dark Vador, ça rattrape beaucoup de choses. Ça n'en fait pas un bon film, mais ça en fait un film mémorable.


Et cette scène avec Chirrut Îmwe... ok, le personnage sort de nulle part, mais il a un certain panache.
J'aurais juste préféré qu'il utilise le mantra déjà connu de la Force, ça aurait eu trop la classe.

4 commentaires:

Victor von Jul a dit…

J'ai trouvé le film très lent à démarrer, tout comme toi. Le personnage de Guerrera (Forest Whitaker) ne sert à rien, on pourrait s'en passer. Ou alors il faut carrément le rendre important en expliquant comment il en est arrivé là et couper d'autres trucs ; en l'état, il ne sert à rien.

Aucun attachement émotionnel à Galen (le père de Jyn) donc quand elle voit son message et fond en larmes, bah moi je ne ressens rien. Donc là, ça tombe à plat.
Idem quand il meurt lors de l'attaque des X-Wings, on s'en fout en fait.

Les deux perso sympa (Donnie Yeng et son pote) manquent de temps à l'écran et de profondeur, dommage ! J'aurais voulu en savoir plus sur eux!

K-2SO est super bon, il est cynique à souhait :P

Le dernier tiers du film est top en revanche, dommage de devoir se cogner les 2 autres tiers avant d'y arriver... Mention spéciale tout de même au Moff Tarkin, j'ai adoré le revoir et savourer son accent anglais (faut voir la VO pour ça évidemment).

Ca comble aussi un trou béant du scénario du IV : comment l'Empire peut-il construire un truc aussi énorme avec une faille aussi béante ? Bah c'était voulu et le contrôle qualité ne l'a pas remarqué, donc merci Rogue One pour ça :)

Victor von Jul a dit…

Ah et concernant ta remarque : j'avoue que Donnie Yeng faisant sa scène avec le mantra Jedi aurait eu une sacrée classe. Mais ce mantra est effectivement un mantra Jedi, or Chirrut Îmwe n'en est pas un - ceci peut expliquer cela, non ?

Neil a dit…

C'est vrai, ça se tient.
Pour Tarkin, je suis partagé. D'un côté, l'image de synthèse est hallucinante, pourtant il reste une gêne, un petit fond d'uncanny valley qui me dérange... et il y a vraiment un débat à avoir sur la réutilisation d'images d'acteurs post-mortem, qui va ici très loin. En matière de cinéma, ça pose des questions je trouve...

Victor von Jul a dit…

Oui, c'est vrai que l'incrustation de CGI sur un visage n'est pas encore parfait et quelque part, ça me rassure de savoir que même les magiciens d'ILM ne sont pas (encore) capables de remplacer un acteur À 100%. Il n'empêche, c'était super de pouvoir revoir Tarkin, ce personnage tellement lié à l'Étoile Noire qu'il en est presque devenu l'incarnation humaine. De ce que j'ai pu lire sur le Net, ceci a été fait avec l'accord et la bénédiction de la famille de Peter Cushing - et je trouve que le résultat est un bel hommage à ce grand acteur. Toutefois, ça peut ouvrir des portes que l'on souhaiterait définitivement voir rester fermées, oui !