24 avril 2017

Crying investigator

En ce moment, il y a du pollen, et je me tape la plus grande crise d'allergie de ma vie, du coup c'est un peu dur de dessiner.
C'est aussi assez dur d'enquêter sur un meurtre, et pourtant on l'a fait samedi dernier lors d'un "live escape game" qui n'en est pas vraiment un, et que je vous conseille vivement : Crime aux urgences.

Le docteur Mathieu Laporte a été retrouvé mort, et vous allez devoir enquêter pour déterminer le coupable (et quelques autres réponses).
D'une part, l'enquête est cool, sans être trop retorse. Vous avez 1h30 pour résoudre l'énigme, et accessoirement le faire plus vite que les autres équipes (bonus de points à la clé).

Ça c'est un des bâtiments, mais l'ensemble est immense.

Et surtout ça se passe aux Grands Voisins, dans l'enceinte de l'ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul (quatorzième arrondissement de Paris). L'endroit sera rasé à la fin de l'année et, d'ici-là, accueille une flopée d'associations et pas mal de démunis en galère de logement. Une expérience sociale très sympathique, qui en ces temps troublés n'est pas inintéressante à visiter. 

A noter que nous avons aussi testé l'escape room (une vraie cette fois, quoi qu'avec un peu d'enquête), Les Disparus du laboratoire, qui est sans doute la meilleure que j'ai faite jusqu'ici. Juste pour dire.

*
* *

Sinon, elle c'est Queelag, et je l'ai tuée. Je suis un peu fier.

Je rappelle à tout hasard que je suis arachnophobe.

Aucun commentaire: