04 octobre 2017

Le dépit de poisson


3 commentaires:

Vichenteku a dit…

Alors, tu pourrais dessiner ta maman avec un peu plus d'amour quand même (j'espère que c'est elle). Garnement, va!!!!

Neil a dit…

A sa décharge, j'étais un pleurnichard à l'époque.

Victor von Jul a dit…

Très belle citation, de Sun Tzu, non ? Elle va bien avec "la vengeance est un plat qui se mange froid" :P

J'étais aussi passablement traumatisé par toutes les histoires de piqûres de vive quand j'étais gamin (alors que, chance, je n'ai jamais été piqué), ça m'a pourri le plaisir de la plage :(

Alors je comprends tout à fait ton petit sourire ! ;)