07 février 2018

Tribute to... ExServ



Je ne sais pas s'il vous arrive de regarder du let's play... Ce n'est pas forcément une pratique très ancrée dans ma génération de trentenaires vieillissants, mais bon, je suis resté très jeune dans ma tête.
Les vidéos de let's play (si vous ne le savez pas vous allez sûrement vous ennuyer dans les chapitres qui suivent), ça peut se résumer à « un mec qui joue à un jeu vidéo tout en commentant » (parfois même sans commenter, d'ailleurs). 

Ça peut être hyper basique, type « le jeu en entier, sans commentaire », comme ça peut être hyper travaillé (les « let's play narratifs » du Joueur du Grenier en sont d'excellents exemples, si vous voulez vous y mettre je vous conseille celui sur Tropico ou celui sur The Guild 2). Ça peut aussi prendre la forme d'un guide complet d'un jeu, ce qui nous amène opportunément à mon tribute to du jour, ExServ.
ExServ est surtout connu pour ses guides de Dark Souls (1, 2 et 3), qui ont permis à moult petits Français de découvrir la richesse de la saga de From Software. Vous l'aurez compris, j'en fais partie. Il a en outre le bon goût d'être tombé amoureux de Hollow Knight (j'attends d'ailleurs impatiemment qu'il en fasse un guide). Et comme il aime bien les metroidvania, j'ai tendance à scruter de près sa chaîne YouTube (en ce moment il est sur Monster Hunter World, un jeu qui sans ça ne m'attirerait pas du tout, mais aussi sur Celeste et Iconoclast, qui sont entrés direct dans ma liste de souhaits Steam).

Mais cette concordance de goûts ne suffit pas à expliquer mon intérêt pour cet individu. L'autre point très positif d'ExServ, c'est son attitude. Quand nombre de Youtubeurs tablent (souvent à raison) sur leur personnalité expansive, leurs cris, leur grandiloquence (avec, toujours sur la marche haute du podium, l'impressionnant Bob Lennon : on aime ou on n'aime pas, mais le mec est un orateur hors pair), voire leur véhémence, ExServ est calme. 
Sa voix grave, profonde vous ronronne aux oreilles, et vous traversez le marais de Blightown ou les trappes de la forteresse de Sen avec un doux sourire aux lèvres, en le voyant triompher aisément de pièges sur lesquels vous êtes morts deux cents fois. Et quand, par malchance, il meurt, jamais il ne perd son calme ; il lance un petit éclat de rire et repart à l'assaut. 

ExServ, c'est de l'ASMR pour gamers. Et franchement j'adore. En outre le garçon parle bien, fait de jolies phrases et évite habilement les « malgré que » et autres scories langagières qui m'écorchent souvent les oreilles, même chez des let'splayeurs qui écrivent leur texte. Ça ne m'a d'ailleurs pas du tout surpris d'apprendre qu'il écrit aussi (il a notamment postfacé un des derniers bouquins sortis sur Dark Souls). 

Aucun commentaire: