05 septembre 2014

Soirée diapo (2) : le volcan


Surplombant la ville de Naples, imposant sa considérable masse rocheuse, impossible de le rater. Le destructeur de Pompéi, le dévoreur d'Herculanum, l'assassin de milliers de Romains qui n'en demandaient pas tant, le Plinicide...


Le Vésuve.


Eh bien le Vésuve, ça se mérite. Déjà en allant jusqu'à Pompéi, dans un train de banlieue qui n'est pas sans rappeler le RER B dans ses meilleurs moments, puis en repartant de Pompéi en prenant un bus qui n'est pas sans rappeler les véhicules cahotant à toute allure sur les pistes de la cordillère des Andes. Une fois passée cette épreuve du feu (debout, en essayant d'éviter le contact tant des autochtones velus que des touristes néerlandais en short), vous arrivez devant ces gros engins. Ce sont des minibus 4x4, et dans ces machins j'aime autant vous dire que vous allez vous asseoir, et attacher votre ceinture.
Désormais vous roulez sur le flanc du volcan, les chauffeurs sont en tenue militaire, en contact permanent les uns avec les autres (la piste est trop étroite, il faut bien déterminer où on va se croiser).


Finalement, aux trois quarts de la pente à peu près, on vous laisse marcher dans la cendre volcanique jusqu'au cône. 


J'ai vainement tenté de vous faire un montage pour que vous mesuriez l'immensité du truc. Je n'étais jamais monté sur un volcan, aussi n'avais-je jamais bien intégré cette réalité pourtant élémentaire : un volcan, c'est une montagne. Ça a la taille d'une montagne. C'est un gigantesque œuf à la coque dont on a cassé le sommet et vidé l'intérieur.
Certes, le Vésuve est moins impressionnant que ses voisins Vulcano ou l'Etna. Point de coulée de lave ou de projection dans le Vésuve. Le Vésuve est un volcan plinien, quand on voit la lave, c'est trop tard, c'est que le bazar vous a littéralement explosé sous les pattes et que vous êtes déjà morts.
Les Pompéiens qui étaient dehors quand la nuée ardente leur est tombée dessus ne sont pas morts dans d'atroces souffrances : ils ont été vaporisés comme une goutte d'eau tombant sur un barbecue. Herculanum a été rayée de la carte, mais Pompéi a eu la "chance" d'être ensevelie sous le matériel volcanique, ce qui a préservé la ville, comme on le verra plus tard.

Mais moi j'ai survécu, alors je suis content. Sur la droite, ce ne sont pas des fumerolles, c'est la magnifique vue sur Naples qu'on avait ce matin-là, ce qui explique pourquoi les photos se concentrent sur le volcan.

Aucun commentaire: