13 mai 2015

Accio money!

Nous avons donc truandé la Cité du cinéma pour visiter l'expo Harry Potter, qui était... moyenne. Enfin, la visite était très sympa (c'est toujours plus marrant quand on kidnappe deux gamines), mais en soi ça ne mérite pas le prix.


Je n'avais jamais visité la Cité du cinéma, c'était enfin l'occasion de découvrir les orgueilleux studios créés par Luc Besson. C'est quand même un passage obligé pour un cinéphile.
D'entrée, on est bien dans l'ambiance : les affiches de Bis, Les Gorilles et Transporteur - l'héritage. C'est bien de mettre en avant les grandes productions françaises.



Dans l'expo, qui est en gros une scénographie de produits extraits des films (souvent très bien faits), on trouve deux-trois ateliers rigolos pour occuper les petits et grands. Notamment des pots de mandragores, qui hurlent quand on les extrait. C'est rigolo, et légèrement dérangeant.


"I am Snape, the potion master." Si cette phrase ne vous fait pas sourire, c'est que vous n'avez jamais vu Potter Puppet Pals, et je vous conseille d'aller y jeter un œil.
Sinon, sans vouloir relancer un débat récent, cette robe est bleue. C'est curieux, j'ai toujours cru que Snape était en noir. 


Étant journaliste dans la presse professionnelle, je suis conscient qu'il y a des magazines sur absolument tous les sujets. Mais j'ai quand même été surpris devant Seeker Weekly (en gros, "Attrapeur Hebdo").


Oh la, elle a pris cher Aragog. L'éclairage est quand même un peu audacieux...


Euh... attendez, on voit plus rien là !


Ah ben tout s'explique, y a un con qui a joué avec le déluminateur.
Non, en fait il y a eu un problème électrique et le dernier tiers de l'expo se déroula dans une quasi-obscurité, ce qui fait beaucoup pour notre déception vis-à-vis de l'ensemble. Mais bon, d'une part ils nous ont offert de nouveaux billets (ma femme étant allée gueuler, comme elle en a l'habitude - nous avons divorcé le soir même !).


En revanche, à la boutique, ça, y avait de la lumière. Et des rires, beaucoup. Parce que PUTAIN C'EST CHER POUR CE QUE C'EST !!! Notre petite Marine qui voulait s'acheter une baguette avec ses pauvres 27 euros, elle est allée se rhabiller : 43 euros le bout de plastique ! Ici vous avez un magnifique stylo en forme de baguette, à 18 euros. Tranquille.

Non mais attendez, vous croyiez qu'on se moquait de vous ? Mais on peut toujours faire pire. Voici mon champion, le marque-page à 6,50 euros ! Yoohoo ! 
Et sur le principe c'est génial, parce que tous les gamins veulent un souvenir de l'expo, donc forcément vous allez acheter quelque chose (pas de ça chez nous, nous on élève nos gamines à la dure, elles n'ont rien eu). On le sent, que les mecs du marketing étaient plutôt sapés en vert pendant les matchs de quidditch !
Accessoirement les bricoles vendues sont de qualité assez discutable, à quelques éléments près (les baguettes, certains pendentifs ont du cachet, mais vous les trouvez aussi bien à la boutique Album du cinquième arrondissement, pas besoin d'aller courir à Saint-Denis). 

Bref, une expo pour les fans purs et durs au portefeuille en béton armé. Sympa mais pas indispensable, et un peu chère.

Aucun commentaire: