11 mai 2015

Chroniques du monde secret : season finale


Et oui, l'épisode 11 de The Secret World vient enfin de sortir. Et l'épisode 11, ce n'est pas juste un épisode de plus, c'est en gros la fin de la première saison, la fin de Tokyo, la fin de l'intrigue avec Lilith, la fin de trois ans de jeu pour les fans de la première heure, de deux ans pour moi, bref, c'est un énorme tournant pour la communauté TSW.
Et c'est à la fois cool et un peu décevant. 

Pour simplifier, Funcom a de gros soucis d'argent (plus un développeur qui a été gravement malade, un autre qui a eu un bébé...) qui l'ont empêché de sortir les épisodes aussi souvent qu'ils l'auraient voulu. A la base, on partait sur du "un tous les deux mois", aujourd'hui on est content si on a trois par an. Et encore nous sommes-nous habitués à les voir arriver par petits bouts, avec des paquets de missions indépendantes de temps en temps (mais payées en supplément).

La méthode n'est pas condamnable en soi, parce que la qualité est toujours au rendez-vous, mais on ressent une lassitude chez les joueurs.

Par exemple, ce nouvel épisode, Qui sème le vent... (oui, une traduction curieuse de "Reaping the Whirlwind", je vous l'accorde), est plein de bonnes idées, de bonnes intentions, les quêtes sont sympas, inattendues, elles apportent leur lot d'horreurs et de tensions, mais au final il n'y a que trois missions (dont une, il est vrai, très longue et avec une excellente répétabilité, avec des niveaux aléatoires). C'est quand même assez peu. 

Et même si le final est surprenant (je reconnais que je ne l'avais pas vu venir), ce n'est pas le combat épique auquel je m'attendais. 
En outre, Funcom devait nous fournir un nouveau donjon (depuis trois ans, il n'y en a toujours que huit... qui sont géniaux, mais bon, huit !) et un nouveau raid (on n'en a toujours que... deux !), qui ne sont toujours pas là. Mais on commence à connaître le truc : ils ont d'ores et déjà annoncé un mini-donjon en DLC gratuit prochainement, puis un épisode 12 avec deux donjons. Et ce sera sûrement très bon. Mais on aurait préféré les avoir là, maintenant.  

Respect quand même aux petits gars de Funcom pour y avoir pensé. Bravo.

Aucun commentaire: