17 juin 2015

Le monde du Jurassique

Ce film nous donne ce qu'on n'a jamais eu dans un Jurassic Park jusque-là :
la possibilité de s'imaginer badass !

Ce n'était pas indispensable, mais c'est cool.
 
Ok, donc tout le monde s’excite sur Jurassic World, et j’ai lu et entendu tout et son contraire sur ce film. Entre ceux qui trouvent que c'est tout pourri, ceux qui trouvent que seul le début est bien, ceux qui trouvent que seule la fin est bien, ceux qui trouvent qu'au milieu ça va mais pas le reste, ceux qui trouvent que ça joue super mal, ceux qui trouvent que ça joue super bien, ceux qui trouvent que c'est bien écrit, ceux qui pas... 

JE SUIS BADAAAAASS !!!

Eh bien je l’ai vu aussi, et je suis autant un expert en Jurassic Park que n’importe qui, alors voici mon opinion juste et mesurée : c’est… 

bien. 

 Ce n’est pas un grand film, il ne changera certainement pas la face du cinéma comme a pu le faire Jurassic Park premier du nom, mais ce n’est pas non plus l’énorme foirade qu’on aurait pu croire, l’abomination prédite par tous les fanatiques dès la sortie du trailer. 


Je ne comprends pas pourquoi plein de gens ont hurlé à l'idée de dompter des raptors.
Pour moi c'est juste l'idée la plus cool du monde.



Bon, à partir de maintenant je spoile sans vergogne, soyez prévenus. 

Le principal défaut de ce film, pour moi, n’est absolument pas dans ses délires du genre croisement raptor/T-rex, superdino intelligent et vicelard, ni dans son combat final foutraque. 
Non, parce que pour moi, tout ça, ce sont des qualités. C’est un peu con, mais c’est super cool, et à mon sens c’est beaucoup plus cool que con. J’ai bien aimé l’Indominus rex, même si j’étais dubitatif au début. J’ai adoré la référence détournée à Aliens à la fin, quand Jane va chercher le T-rex pour affronter Superdino. J’ai trouvé cool le demi-check entre le raptor et le T-rex. 
Et je surkiffe les scènes de dressage des raptors. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde trouve cette idée naze, c’est juste un fantasme ultime, et pour moi ce sont les meilleurs moments du film. Et on n’a pas transformé les vélociraptors en gentilles bébêtes apprivoisées : on insiste bien sur le fait que Chris Pratt (il a sûrement un nom dans le film, mais je vais juste l’appeler « Chris fucking Pratt », et pour moi c’est sans problème le meilleur personnage*) les maîtrise, au mieux, à peine. 

Pareil, cette scène a fait hurler tous les fans, alors que moi j'ai un début d'érection rien qu'à y repenser.
Euh... ouais, ça me ressemble pas ce genre de phrase. Bon, disons que ça me fait complètement fantasmer.

 Non, pour moi le défaut du film, ce sont ses sous-intrigues inutiles : les gosses ne servent à rien et leurs présence et caractères doivent sans doute plus au département marketing qu’au scénariste. Le personnage de Vincent D’Onofrio est ridicule et complètement stupide (il est utile à l'intrigue, mais fallait-il le rendre aussi caricaturalement méchant ? il en est con !). Le personnage d’Irrfan Khan (le héros de The Lunchbox, merde !) tente vainement de retrouver le charme de John Hammond, mais il est lui aussi un peu trop con pour être attachant. 
Mais à la décharge du film, si ces idées sont stupides, elles ne sont pas filmées stupidement. Je n’ai pas été excédé par la manière dont on nous exposait tout ça, comme j’ai pu l’être dans plein d’autres films où on nous force l’intrigue dans la gueule. Au pire, c’est un peu ennuyeux, mais pas trop gênant, parce que les scènes cool arrivent toujours à point pour nous sauver. 

 Et des scènes vraiment, vraiment cool, il y en a plein ! Le mosasaure (qui n'est pas un dinosaure, bordel ! Les dinosaures ça ne vit pas sous l'eau !), les scènes avec l’Indominus rex (le changement de couleurs est d’ailleurs une idée qu’on trouvait dans le premier livre Jurassic Park, et qui n’avait jamais été gardée, ce qui était bien dommage), la scène des ptérosaures (qui ne sont pas des dinosaures, bordel ! les dinosaures ne volent pas** !) Et les p… de scènes avec les raptors sont supra cool, comme je l’ai déjà dit. 
En plus on a une symbolique (assez transparente, contrairement à ce qu'on essaie de nous faire avaler) sur Hollywood, le public qui en veut toujours plus, les films qui se contentent « d'ajouter des dents » alors qu'ils feraient mieux de chercher la qualité... Ça ne pisse pas très loin mais c'est indéniablement présent, ce qui en fait un peu plus qu'un simple divertissement.

JE SUIS LE SYMBOLE DES BLOCKBUSTERS DE MERDE
DE LA DERNIÈRE DÉCENNIE GRAAAOUUUU !!!


On savait que ce film n’égalerait pas, même de loin, Jurassic Park. Je ne me suis jamais attendu à revivre l'expérience que j'ai eue à quatorze ans, quand j’ai découvert le premier en VHS. Mais hurler qu’il gâche la franchise alors que Jurassic Park 2 était déjà une catastrophe, pourtant réalisée par Spielberg lui-même, c’est un peu absurde. Jurassic World est sans problème deuxième sur le podium des films de dinosaures des vingt-cinq dernières années (même si je ne comprends pas pourquoi tout le monde déteste Jurassic Park 3, ce film est plutôt cool), sans doute le plus ambitieux, qui se foire sur plusieurs points mais réussit très bien les autres. 

 Et surtout, je l’ai trouvé correctement réalisé. C’est un film très convenable qui mérite amplement son nombre d’entrées. Les points faibles ne sont pas si faibles et les points forts sont très forts. Après, évidemment, ce n’est pas Mad Max Fury Road. Mais bon, un miracle par an, c’est déjà bien. 


* D’ailleurs on parle de lui pour jouer Indiana Jones. Moi, j’adhère sans problème. Si quelque chose merde dans ce film, ce ne sera pas sa faute. 

** En même temps ce ne sont pas non plus des ptérosaures, vu que les ptérosaures ne battaient sans doute pas des ailes et auraient été bien incapables de soulever un être humain. Mais ça fait plaisir de voir enfin des dimorphodons, cette saloperie n’est pas assez exploitée au cinéma. 

Le dimorphodon, un ptérosaure trop peu connu et vraiment moche.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

"ce n’est pas Mad Max Fury Road. Mais bon, un miracle par an, c’est déjà bien"

Dommage, Star Wars 7 sort aussi cette année :S

Neil a dit…

Aïe, j'avais oublié ça... bah, on verra bien. De toute façon, concernant Star Wars, le pire est forcément derrière nous.