18 décembre 2015

Ah non, j'suis sûr que c'est du suédois...



Aujourd'hui on va plutôt se balader dans les rues stockholmoises (non, je sais pas comment on dit). Terre de cocagne, ainsi qu'en témoigne leur fascination pour le kebab. Le MÉGA KEBAB !!!




La barrière sabre-laser ! Une p... de barrière sabre-laser !!! Qui devient verte quand elle se lève (vraiment !).




Dans ce resto (pas plus snob qu'un autre, hein), les menus sont sur tablette. Parfaitement ! Ils en sont là les mecs !




Ah oui, en ce moment les boîtes aux lettres vont par trois. "Stockholm", "pas Stockholm", et "Julpost". "Jul" (prononcez "yul"), ça veut dire "Noël".
Vous l'aurez compris, la "Julpost" expédie vos missives au père Noël, là-haut, chez les voisins lapons.




Euh... je disais donc qu'on trouve de l'art de toute provenance dans les rues de Stockholm. Ici, un artiste venu d'Innsmouth, Massachusetts. 




Face à Gamla Stan, l'île de Skeppsholmen, assez facilement surnommée "l'île aux musées". On y trouve le Musée d'art moderne (qui abrite des œuvres résolument... modernes : du Mondrian, du Picasso, du Warhol, du Duchamp, du Dalí... bref toute la clique, ainsi qu'une expo Niki de Saint Phalle en extérieur devant le bâtiment), un musée d'architecture et le musée des Antiquités est-asiatiques. 



Plus loin, sur l'île de Djurgården, le somptueux édifice du Nordiska Museet (musée consacré aux traditions suédoises) vous accueille. L'île est composée de plusieurs parcs et notamment du tout premier musée en plein air du monde, le Skansen, que nous n'avons pas manqué de parcourir.

Nous y avons d'ailleurs rencontré notre quatrième marché de Noël en deux jours (oui, ils prennent ces choses-là très au sérieux), l'occasion d'acheter des Kanelbullar (délicieuses viennoiseries à la cannelle) et surtout les fameux Saffransbullar, la viennoiserie de Noël, en gros une brioche tressée au safran. Franchement, c'est pas mauvais mais ça vaut pas un bon croissant au beurre.
Vous aurez noté que depuis notre entrée dans le parc, la neige a commencé à tomber.

Mais le Skansen, c'est aussi la version locale du Bournat (si vous n'avez jamais visité Le Bournat, sachez que vous avez raté votre vie), avec tout un village reconstitué comme au bon vieux temps, où des Suédois en tenue d'époque reproduisent les gestes séculaires des artisans chers à Jean-Pierre Pernoffsen. Cent cinquante bâtiments démontés un peu partout dans le pays ont été reconstitués ici pièce par pièce, pour donner un panorama complet des traditions suédoises.
Y a même un petit parc zoologique avec des animaux du Nord (lynx, loups, ours, élans, gloutons... oui, y avait des wolverines, putain !). Bref, si vous passez par Stockholm et que vous voulez découvrir la culture locale, un passage au Skansen est obligatoire.


*
* *


Ah, et si vous vous le demandez, "skol ofenstrü", ça ne veut rien dire. "Skol" vient sans doute de "Skål !", qui veut dire... "Santé !"

Aucun commentaire: