26 octobre 2016

Le désert qu'il faut pas y aller !

 


Le week-end dernier, nous avons testé Le Désert interdit.


L'univers graphique est cool et steampunk, mais bon,
c'est le désert, on s'en rend pas forcément trop compte...
Vous êtes des aventuriers (explorateur, archéologue, porteur d'eau... chacun avec ses capacités, bien sûr) qui doivent retrouver les pièces de leur aéronef pour fuir le désert dans lequel vous vous êtes crashés.

Techniquement, c'est la suite de L'Île interdite, du même auteur (Matt Leacock) mais avec des mécaniques de jeu différentes. Ça reste toutefois de la collaboration (si l'un des joueurs meurt, tout le monde a perdu), assez simple dans son principe (on peut jouer avec les enfants, pas de problème).

Une tempête gigantesque modifiant le paysage tout le long de l'aventure, le désert change sans cesse de conformation, le sable recouvre peu à peu les cases, et bien sûr vous allez assez vite manquer d'eau.
Il existe plusieurs "niveaux de difficulté", on a testé les deux extrêmes et on peut confirmer qu'ils fonctionnent : en Novice, on s'en est sortis sans trop de problème. En Légendaire, on s'est fait hacher menu par le désert.
En tout cas c'était une expérience plutôt agréable, si vous avez l'occasion n'hésitez pas à tester.

Aucun commentaire: