09 septembre 2016

Neil's Games Week : Keep Talking and Nobody Explodes



Dernier jeu testé le week-end dernier : Keep Talking and Nobody Explodes, au concept asymétrique tout simplement génial. Séparez votre groupe en deux équipes : une, devant l'écran, manipule une bombe composée de plusieurs modules. L'autre, à l'aide d'un manuel, explique à la première comment la désamorcer. Vous avez 5 minutes (pour les bombes faciles).


Là, il n'y a que trois modules, et pas trop durs, donc ça va, vous avez largement le temps.
Attention, les boutons où il y a écrit "PRESS" doivent rarement être pressés...


Bien sûr le manuel (en anglais), quoique précis, n'est pas très clair, et les méthodes de désamorçage sont complexes et réclament une certaine concentration. Concentration que ceux qui décrivent la bombe ont beaucoup de mal à conserver quand le compte à rebours s'affole, que la lumière s'éteint de manière intempestive ou qu'un réveil se met à sonner sans raison. 


"Ça dit quoi ?
Ça dit qu'on est morts."


Les modules sont plus ou moins difficiles à gérer, et même quand vous serez expérimentés, certains continueront à vous faire cauchemarder. Mais le jeu est faisable et la réussite, en équipe, est un grand moment de fierté. Ça ne m'étonnerait pas qu'on trouve ce jeu dans certains séminaires de team-building... en sachant que plus on est nombreux, plus c'est dur.

Aucun commentaire: