27 septembre 2017

Lisboa

Le week-end dernier, j'étais à Lisbonne, capitale du Portugal, cité des merveilles et de la morue.


Ah, Lisbonne, comme le déclamait le grand poète Pessoa : "Mas o que estou fazendo aqui?"


Lisbonne, terre de contraste, comme en témoigne cette entrée de la forteresse de Sen où, finalement, fort peu d'hommes-serpents nous attendaient...


Lisbonne et ses toits majestueux tous de tuiles rougies par le soleil ardent et les embruns salés de l'Atlantique. Ainsi que l'écrivit le grand poète Camões, "Quando o sol atinge, coloque um pouco de nata!"


Lisbonne et ses monuments grandioses, comme cette statue d'Alfonso de Albuquerque, militaire, navigateur, explorateur et politicien portugais dont la plus fameuse citation restera sans doute "Pessoalmente, não gosto muito de Breaking Bad."


Lisbonne enfin et son aquarium somptueux, où se croisent une foultitude de poissons et d'oiseaux majestueux comme ce très beau martin-pêcheur du Cap. Car comme disait Vasco de Gama : "Pinguim nos campos, inverno perverso."


2 commentaires:

Vichenteku a dit…

Je sens la connerie dans tes citations, surtout la dernière, mais comme je parle pas portugais, le doute demeure....

Oud a dit…

C'est clair: tes citations, c'est n'importe quoi :-) :-)