18 mai 2016

Tribute to... Jonathan Stroud



J'ai commencé la trilogie de Bartiméus il y a quasiment trois ans, il était grand temps que je la termine. D'autant que l’œuvre de Jonathan Stroud est décidément excellente (le tome 2 ronronne un peu, mais le 3 déchire tout), avec son univers à base de magiciens anglais élitistes qui asservissent les démons...
La Porte de Ptolémée, troisième et dernier opus, conclut donc les aventures du jeune magicien Nathaniel, de la plébéienne Kitty Jones et du djinn Bartiméus, en résolvant les différents arcs lancés au cours des tomes précédents. Et il le fait avec un sacré panache, je dois dire. 

*
* *

Ma cousine Lalie (dont je parle très régulièrement sur ce blog) a choisi le jour de mon anniversaire pour lancer son blog, Liyl Internet, qui va parler de... de trucs divers, je suppose, notamment de cinéma et de jeux vidéo, car bon sang ne saurait mentir.

https://liylinternetblog.wordpress.com/


Ça part plutôt bien et j'ai hâte de voir sa production future. Si vous voulez suivre ses aventures, c'est ici. 

*
* *


"Sleuth", ça veut dire "détective", et non "paresseux" comme on l'a d'abord cru...
Dommage, "La Galerie du paresseux", ça aurait donné !
Par ailleurs, Funcom innove en proposant déjà un nouvel épisode pour The Secret World... Certes ce n'est qu'une compilation de missions déjà vendues séparément auparavant (que j'avais déjà toutes achetées d'ailleurs), mais bon, c'est quand même sympa d'avoir eu trois épisodes en six mois (ça faisait longtemps que ça n'étais pas arrivé !). 

Une mission d'investigation inédite est tout de même proposée. Elle n'est pas exceptionnelle (en fait, elle est très inspirée des vieux jeux d'aventures textuels, et même si elle est très bien écrite ce n'est pas mon genre préféré), mais elle introduit un nouvel acteur dans l'univers du jeu, donc pourquoi pas ? Même si ces dernières semaines j'ai beaucoup moins joué à TSW (la faute à Cook, Serve, Delicious!, où j'ai gagné mes cinq étoiles de platine assez vite, sans vouloir me la péter).

Bon maintenant va falloir commencer à nous emmener dans un nouveau décor, hein, parce que Tokyo, l’Égypte, tout ça, on commence à avoir fait le tour. 

Aucun commentaire: