10 janvier 2018

Escape Week : Exit

On voit des comparatifs entre les deux un peu partout, pas de raisons que j'y échappe, après Unlock!, parlons donc d'Exit.


En fait, Exit n'est pas tant une adaptation du concept d'escape game que de celui de « livre d'énigmes » à résoudre. Tout repose également sur des cartes, mais pas seulement : vous avez un « carnet de bord » qui recense plusieurs énigmes à résoudre (une dizaine), et un disque décodeur qui permet de tester ses hypothèse de codes. C'est un peu moins immédiat qu'Unlock!, mais ça se comprend quand même très bien et très vite.
Chaque boîte ne contient qu'une histoire, et n'est pas réutilisable ensuite (contrairement à Unlock!, que vous pouvez toujours revendre offrir prêter à vos potes après y avoir joué) : vous allez plier des éléments, découper des cartes, etc.  

Nous n'avons testé que Le Tombeau du pharaon, réputé la boîte la plus difficile, et nous l'avons fini en 65 minutes en n'utilisant qu'une seule carte aide (ces cartes, permettant de vous débloquer en cas de gros souci, constituent quasiment la moitié du paquet !). Ce qui nous fait un score de 7 étoiles, c'est pas mal. Surtout à deux.

Oui, un point important : autant Unlock! nécessite un groupe bien construit (4-5 personnes), autant Exit me semble un jeu parfaitement conçu pour deux, voire trois joueurs. De quoi se faire une bonne petite soirée en couple quand on est férus d'énigmes bien ficelées.

Aucun commentaire: