31 août 2010

L'expérience interdite





Nous l'avons fait ! Dieu nous pardonne... nous l'avons fait !
A l'heure actuelle, Hervé est quelque part dans un centre UCPA, à semer la terreur. Si par miracle, l'un d'entre eux en réchappe et lit ces quelques lignes, puisse-t-il trouver en lui la pitié pour nous pardonner.

Nous ne savions pas.

29 août 2010

Visez l'inculture !

Grâce au blog de ce trou du cul d'Asp Explorer, j'ai découvert le spectacle de cet enfoiré de Franck Lepage*. En quatre heures et demie séparées en deux parties (Inculture(s) et Inculture 2), il raconte à son public la genèse du ministère de la Culture français et son opinion personnelle sur l'Éducation nationale, à l'aide de métaphores potagères et parapentistes.

Tout ce qu'il dit n'est certainement pas à prendre pour argent comptant (les pourcentages de fils d'ouvriers en études supérieures, notamment, me semblent un peu fantaisistes), mais l'ensemble reste extrêmement intéressant et, ce qui n'est pas un mince exploit, terriblement drôle.

J'ai vécu un grand moment de rire intelligent avec ce sombre connard. En plus, il dit du mal de notre vénéré président et de ses formidables ministres.

* Oui, dans ce post, j'ai décidé d'insulter les gens que j'admire sincèrement.




L'intégralité des spectacles est visible sur YouTube, par petits bouts de dix minutes.
Je doute que M. Lepage accable les gens passant par ce média.

28 août 2010

Enfin une bonne adaptation des Schtroumpfs !

Il était temps de rendre à l'œuvre de Peyo l'hommage qui lui est dû !

Bon, trêve de plaisanteries, cette bande-annonce, que je trouve bien flippante à regarder tout seul chez soi dans le noir, surtout avant d'aller se coucher, aura sûrement un effet bœuf en salle (ben oui : "You're sitting there, in the dark...", ça parle assez directement au péquin moyen assis dans son fauteuil de cinéma).
En plus c'est produit par Guillermo del Toro, il est donc impossible de se prononcer sur la survie de la gamine à la fin du film (oui, dans un film de Roland Emmerich, la question ne se poserait pas).
Et ça me rappelle étrangement La Peur qui rôde (The Lurking Fear), une nouvelle de H. P. Lovecraft qui m'avait fait bien trembler il y a quelques années.

Bref, il est possible que ce soit bien. Wait and see.

Bientôt, Le Retour des Schtroumpfs noirs, avec enfin le duel tant attendu Johan/Gargamel, le face-à-face Homnibus/Grand Schtroumpf (noir) et la baston dans la boue entre la Schtroumpfette et le Schtroumpf coquet. Coming soon!

25 août 2010

Doviđenja



Bon, en vrai, ça ne s'est pas exactement passé comme ça.
Pour info, žlica se prononce "jlitsa".

Si vous avez envie de vous la péter grave en soirée, sachez que ce fichu accent circonflexe à l'envers qui vient infléchir la prononciation des c, des z et des s (en faisant des "tche", "je" et "che") s'appelle un hatchek*. C'est tchèque, comme mot.
Ah, et le joli petit d barré que vous avez dans le titre s'appelle un "d barré". Ça se prononce "dje".

*
Ça s'appelle aussi un antiflexe, un accent hirondelle, un caron ou un chevron. Mais là, faites gaffe, vous pourriez passer pour un pédant.

Et voilà, c'est fini pour les anecdotes croates.
À
lundi pour de nouvelles aventures, de retour dans le vrai monde.

23 août 2010

U pomoć !



Sans rire, c'est très impressionnant. Vous avez des klapa (petits groupes de chanteurs, généralement accompagnés à l'accordéon) partout. Et quand les chanteurs dorment, c'est un CD qui prend le relai. La Croatie est un pays vendu avec une bande-son.



Voilà, ça donne un truc comme ça, à peu près...


Et évidemment, y en a toujours pour faire les malins.

21 août 2010

Oprostite

Oui, c'est un cliché, mais les langues slaves entretiennent une haine farouche des voyelles.

Parmi les îles que nous avons visitées (celles suffisamment grosses pour qu'on en retienne le nom, hein, parce qu'il y avait aussi "l'île aux moutons", "l'île au restaurant", "l'île aux cailloux coupants"...), il y avait quand même Hvar (prononcez "Rrvar"), une des destinations les plus cotées, étrange mélange d'ancienne cité vénitienne sublime et d'Ibiza avec yachts, filles à poil et DJ sur la plage. Vous avez aussi Mljet (à prononcer "Miette"), une réserve naturelle avec un ancien couvent franciscain magnifique (mais un restau dégueu).

Mais bien sûr, ça n'arrive pas à la cheville du riant village de Smrč (prononcez "Smeurtch"), sur l'île de Korčula. Ni du grc (prononcez "gueurk", en roulant bien le r, hein), un vin local (un ancien cépage grec, si j'ai bien compris, d'où son nom).


Vous aussi, visitez la charmante bourgade de Smrč.

18 août 2010

Hvala



Marco Polo était un extraordinaire voyageur, et ce dès sa naissance, puisqu'il a apparemment vu le jour simultanément à Venise, à Gênes, en Dalmatie et dans un autre bled que j'ai oublié. On peut ainsi visiter dans la vieille cité vénitienne de Korčula une fort typique "maison de Marco Polo", où il a peut-être vécu.

Le tarif (oui, ils font payer l'entrée ! Y en a qui manquent pas de souffle !) étant prohibitif*, je ne l'ai pas visitée, d'autant que les copains s'en étaient chargés pour moi lors de leur propre voyage.
De leur propre aveu, il s'agit d'une des plus belles arnaques à touristes de Croatie, la maison ne contenant rigoureusement rien, si ce n'est un escalier extérieur au garde-corps légèrement branlant et pas du tout aux normes.
Ce qui, convenons-en, ne justifie pas le prix d'entrée, quel qu'il soit.

* Notez que la Croatie n'appartenant pas à la Zone euro, on y utilise encore la kuna ("martre" en croate), une sympathique monnaie qui nous ramène quelque temps en arrière, puisqu'une kuna vaut environ un septième d'euro. Soit... environ un franc !

Ça doit quand même pas être pratique dans le portefeuille !

16 août 2010

Molim vas

En Croatie, il y a l'Adriatique, que je rêve de voir depuis Porco Rosso, en gros. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette mer tient ses promesses : une eau bleu azur, à travers laquelle on voit jusqu'à quatre mètres de fond (ce qui vient très vite), et des bestioles dans tous les sens. De quoi donner envie de se mettre à la plongée, la vraie.
Attention toutefois, si vous allez tâter des plages de pierres blanches croates, la spécialité locale c'est l'oursin (suivi de près par l'anémone de mer et le caillou pointu). Pensez à envoyer un pote équipé d'un masque pour déminer un peu le terrain avant d'aller vous tremper.

Dobar dan

On commence la série sur la Croatie, qui devrait durer deux petites semaines.
Sinon, vous vous en fichez pas mal, mais j'ai repris le boulot. Eh ben j'étais mieux en vacances.